Ma chanson du dimanche : stand the ghetto de Bernard Lavilliers.

Bernard Lavilliers
Je l’ai vu samedi dernier dans l’émission « On n’est pas couché » de Ruquier.
Un artiste qui se fait rare sur les plateaux de télé.
 
Il était ému de parler de sa mère. Un moment touchant et émouvant.
 

 
Il était venu présenter son dernier album “Baron Samedi”.
Vous pouvez l’écouter sur Spotify ou Deezer.
Sur l’album, il y a une reprise de la chanson « Rest’la maloya » d’  AlainPeters, le chanteur réunionnais disparu.
 
Ci dessous, le maloya d’Alain Peters.
 

 
La version de Bernard Lavilliers.
 

 
Du coup, pas mal d’anciens titres me sont revenus en mémoire par exemple, « Idées noires » ou « On the road again » et tant d’autres…..
Mais en ce dimanche, je vous propose de réécouter « Stand the ghetto.
 

 

1 Commentaire

2 pings

  1. Un témoignage très émouvant, en effet, lorsque Bernard Lavilliers évoque la disparition de sa mère . Il lui a consacré une belle chanson sur cet album. je l’aime bien , c’est en plus d’être un humaniste, un bon auteur -compositeur et un excellent interprète. Ma chanson préférée est « les mains d’Or ».

  1. […] en direct lors du festival Africolor , en 2011.   Rest’ la maloya d’Alain Peters. Bernard Lavilliers en a fait une reprise aussi. Rosemary Standley et Marjolaine Karlin.   […]

  2. […] a laissé beaucoup de belles choses. C’est une valeur poétique et musicale. C’est quelqu’un que je respecte grandement. C’est […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.