Archives par mot-clé : aime

Ces billets qui m’ont plu. N°3

Un mot, des mots, une phrase, des phrases….
Il suffit quelquefois d’un mot ou d’une simple phrase dans un article, pour que cet article, je le garde dans mes favoris.

Ces billets du coup, je le relis quelques jours plus tard, et finalement, ce mot, cette phrase m’émeut toujours.

Quelquefois, une simple phrase me touche, et j’ai envie de la partager.
Par exemple : maintenant que j’ai perdu tous les miens, les vieux m’émeuventqu’écrivait une blogueuse pétillante et passionnée.

Ces derniers jours, deux billets ont retenu mon attention.

Le billet d’ hiéléna cyclo au lendemain des élections européennes.

Elle racontait qu’en tant que petite fille d’immigrés espagnols, l’arrivée de ses grands parents en France, et qui ont tout abandonné pour venir ici.

Elle raconte aussi le regret de son père de ne pas pouvoir transmettre quelque chose de tout ça.
Elle raconte que la seule fois où sa grand mère a parlé espagnol devant sa propres famille.
Elle était très âgée, malade après 2 AVC qui lui faisait perdre totalement son autonomie et la tête.
– «Je recevais une correspondante espagnole, et il neigeait.
Ma grand mère l’a regardée, elle lui a dit : « Hace frio ».
On s’est tous arrêté. J’ai regardé mon père et ses yeux se sont embués»
.
Elle raconte aussi son propre combat contre le FN. Lire la suite…….
 
LIGNE


LIGNE
 
Il y eu aussi l’article d’Hara-kiri.
Elle parlait de ses parents.
De leur vie pendant la guerre, leurs privations et leur exode.

Elle raconte aussi que la vie avait repris le dessus, qu’ils ont travaillé dur, pour y arriver, pour faire mieux que les anciens.
Elle raconte aussi qu’ils sont tombés amoureux.
Que son père, suite à sa guerre à lui, avait décidé, que ce monde violent ne pouvait décemment accueillir d’enfants.
Que sa mère, elle, elle en avait envie, des petits comme lui ou comme elle, et qu’Ils feraient mieux que ce qu’ils avaient reçu, c’était sur! Parce que de l’amour, ils n’en avaient pas eu, mais se sentaient capables d’en donner.
Les parents c’est précieux. Mais les parents ça vieillit….
.
Lire la suite………
 
Et vous, qu’avez vous lu dernièrement?
 

Ma chanson du dimanche : « on ne dit jamais assez aux gens qu’on aime qu’on les aime » de Chédid.

Pourquoi cette chanson?

Simplement pour vous dire à vous aussi en ce dimanche :
– blogueurs, blogueuses, lecteurs, lectrices de mon blog, ceux qui me connaisse virtuellement ou dans la vraie vie, futur(es) ami(es), ex et futures amantes, je vous aime.
 

video
play-rounded-fill

 

C’est pas en ces amis ces fans qu’on affectionne
Avec elle on dort, on dine,on parle, on téléphone
Souvent quand nos regards se croisent, y a comme une chaleur
Mais de là à en faire des phrases, trop de pudeur
trop de pudeur.

On ne dit jamais assez aux gens qu’on aime
Par peur de les gêner
Qu’on les aime
On leur dit jamais assez, que sans eux sans elles,
on serait même pas la moitié de nous même.

Avant de nous dire au revoir, marcher à l’ombre
Avant que sur notre histoire, le rideau tombe
J’veux déclarer à tout ce petit monde qui m’entoure
La vie, la vie serait d’un sombre sans vous autour
Vous tous autour.

On ne dit jamais assez aux gens qu’on aime
Par peur de les gêner
Qu’on les aime
On leur dit jamais assez
Que sans eux sans elles
On serait même pas la moitié de nous même.

Qu’y a t-il de plus important?
La raison ou les sentiments?

On ne dit jamais assez aux gens qu’on aime,
On leur dit jamais assez qu’on les aime
Je vous aime.

 
Louis Chédid.
L’album est en vente ici.