Danyèl Waro, le chantre du maloya.

Le Maloya est, avec le séga, l’un des deux genres musicaux majeurs de La Réunion.
Le Maloya était le chant des esclaves. Si des instruments y sont rajoutés, le roulèr est prépondérant pour le Maloya.
Des instruments traditionnels comme le kayamb, le pikèr, le sati ou le bobre sont aussi courants et restent la base du maloya traditionnel.
 
Le plus grand ambassadeur du Maloya est sans conteste Danyél Waro.Cela fait trente-sept ans qu’if défend bec et ongle l’héritage du Maloya, cette ancienne musique d’esclaves combinant influences africaines, malgaches et indiennes.
En 2011, il réinterprète la chanson de Brassens, la mauvaise réputation en créole, dans un album en hommage à Brassens: écho des mondes.
 


Les paroles en créole ici.
 


Le maloya est classé au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO depuis le 1er octobre 2009.
Pour acheter les albums de Danyèl Waro, c’est par ici.
 

Visites depuis le 17/11/2022 :254

1 ping

  1. […] Deux chansons de Zanmari de l’album « Mayok Flèr » que je vous propose aujourd’hui : – « Mary Salangann » et « Nout lang » en duo avec mon idole Danyèl Waro. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.