Attentats Paris : « Les fleurs et les bougies, c’est pour nous protéger ».

Que dire ou quoi écrire sur cette fameuse nuit du 13 novembre 2015.
La nouvelle m’est tombée en pleine gueule le samedi 14 à 08h00.
Le13 au soir, j’étais de sortie.
Je n’avais pas regardé les infos cette nuit là.
Comment ne pas avoir de peine en pensant à tous ses hommes et femmes assassinés, à leurs proches, à leurs familles.
Le samedi 14, comme la plupart des gens je pense, je suis resté devant les chaines de télévision, le cœur triste. Une journée à écouter les pleurs, à voir la tristesse, la colère et aussi le courage de certains.
bougies-attentats-paris-13-novembre-2015
Pour ma part, je me suis volontairement éloigné des informations télévisées pendant un peu plus de 24 heures.
Aujourd’hui 5 jours après ces évènements sanglants, difficile quand même de penser que des hommes puissent devenir des sanguinaires.
Je vous avoue que jusqu’à aujourd’hui, j’ai toujours en moi de la colère.
Pour apaiser ma souffrance et dissiper ma haine, j’ai préféré lire ou visionner des témoignages positifs, des lettres ouvertes……..

 


 

Visites depuis le 17/11/2022 :25

1 Commentaire

  1. Bonsoir Pascal
    J’ai eu beaucoup de mal à mettre des mots sur ma douleur, je l’ai fait ce soir, tout comme toi. Je ne me sens pas bien, c’est comme si une chape de plomb nous était tombée sur la tête. L’incompréhension, la stupeur, l’horreur…
    Tu as raison de mettre en avant le positif, c’est le seul moyen de s’en relever.
    Je t’embrasse.

Répondre à Françoise Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.