Août 02 2018

Aldebert – La vie c’est quoi ?

Share

Un peu de douceur dans ce monde de brut.
 

C’est quoi la musique?
C’est du son qui se parfume.
C’est quoi l’émotion?
C’est l’âme qui s’allume.
C’est quoi un compliment?
Un baiser invisble.
Et la nostalgie?
Du passé comestible.
C’est quoi l’insouciance?
C’est du temps que l’on sème.
C’est quoi le bon temps?
C’est ta main dans la mienne.

C’est quoi l’enthousiasme?
C’est des rêves qui militent.
Et la bienveillance?
Des anges qui s’invitent.
Et c’est quoi l’espoir?
Du bonheur qui attend.
Et un arc-en-ciel?
Un monument au vivant.
C’est quoi grandir?
C’est fabriquer des premières fois.
Et c’est quoi l’enfance?
De la tendresse en pyjama.
 

 
Mais dis, papa,
La vie c’est quoi?
Petite, tu vois,
La vie, c’est un peu de tout ça, mais surtout c’est toi.
C’est toi.

C’est quoi le remord?
C’est un fantôme qui flâne.
Et la routine?
Les envies qui se fânent.
C’est quoi l’essentiel?
C’est de toujours y croire.
Et un souvenir?
Un dessin sur la mémoire.
C’est quoi un sourire?
C’est du vent dans les voiles.
Et la poésie?
Une épuisette à étoiles.

C’est quoi l’indifférence?
C’est la vie sans les couleurs.
Et c’est quoi le racisme?
Une infirmité du cœur.
C’est quoi l’amitié?
C’est une île au trésor.
Et l’école buissonnière?
Un croche patte à Pythagore.
C’est quoi la sagesse?
C’est Tintin au Tibet.
Et c’est quoi le bonheur?
C’est maintenant ou jamais.

Mais dis, papa,
La vie c’est quoi?
Petite, tu vois,
La vie, c’est un peu de tout ça, mais surtout c’est toi.
C’est toi

Dans tes histoires, dans tes délires, dans la fanfare de tes fous rire,
La vie est là, la vie est là
Dans notre armoire à souvenirs, dans l’espoir de te voir vieillir,
La vie est là, la vie est là

Aldebert
– La vie c’est quoi ?

Août 01 2018

Des Kilomètres en brouette contre la maladie de Charcot

Share

Vincent Monnerie, un jeune de la ville de Loches s’est donné un joli défi en ce mois de juillet.
Le projet est de parcourir 700 kilomètres dans les Alpes…avec une brouette.
Le but est de récolter des fonds contre la maladie de Charcot et de faire connaitre l’association « Momone », créée par son père Phillippe Monnerie.


@crédit photo

Je l’ai suivi depuis le 15 juillet 2018 lorsque j’ai lu les quelques mots prononcés par ce jeune homme au départ de Thonon-les-Bains :

« Je voudrais faire connaître la maladie de Charcot et récolter des fonds qui serviront la recherche. Cette maladie a causé la mort de mon père le 25 mai dernier, moins d’un an après avoir été diagnostiquée. »

« Pousser une brouette, c’est très physique.
Mais je me plais dans cet effort !
Chaque col franchi, c’est comme une petite victoire contre la maladie, pour tous ceux qui en sont atteint. »

« J’ai choisi cet objet parce que c’est original et que ça interpelle les gens. Il y a aussi une symbolique, je porte ce fardeau comme certains portent la maladie.»

Beaucoup de journaux locaux comme les télévisions ont relayé le défi de Vincent.
Beaucoup de personnes l’ont croisé sur la route.
Beaucoup ont discuté, filmé, hébergé et aidé ce jeune Vincent.

Je relaie aussi ce joli exploit.
Partageons, aidons.
Pour que la recherche avance!!!!!!!!

Si vous souhaitez suivre, faire connaitre cette association contre la maladie de Charcot :
– Le site de l’association : https://associationmomoneextreme.wordpress.com/a-propos/
– Le Facebook de « Des kilomètres en brouette » : https://www.facebook.com/elviajeroencarretilla/
– Faire un don à l’association « Momone. » : https://www.leetchi.com/c/des-kilometres-en-brouette

Juil 27 2018

Le carnet d’Alec

Share

Je viens de le terminer.
Le carnet d’Alec.
Des histoires, des vers alignés, de la poésie comme j’aime.
Mais on va commencer par le début!!

Il y a d’abord eu Fakir.
Fakir, une tempête tropicale qui s’était abattue sur l’île le 24 avril 2018.
Il y a eu beaucoup de dégâts et 2 morts.
Deux personnes dans le sud de l’île, qui louaient un bungalow de vacances, ont été surprises dans leur sommeil par une coulée de boue. Toujours très triste la disparition de personnes….
Il y a eu aussi des arbres déracinés, un flamboyant à Saint Leu et deux banians dont un à Sainte Rose et l’autre à Saint Benoit étaient de ceux là..
Trois arbres que de nombreux réunionnais connaissent bien.
Un texte sur ces 3 arbres déracinés m’ont ému.
Un texte de Romain Nativel,  » Mémoires végétales de notre société…. « , que je vous invite à lire :

Puis, il y a eu aussi la fête des pères. Un texte hommage d’un jeune homme pour le père de sa mère.
Un hommage bouleversant à son grand-père.

Puis, il y a quelques semaines sur mon bureau je trouve un livre avec une petite dédicace. L’auteur me l’a bien gentiment fait parvenir.
Le titre, « Le carnet d’Alec » un  livre de poésie.

« Elle était belle
Elle était simple
Elle aimait les fleurs et les prés……»

« Je reviens souvent marcher
Sur cette australe terre d’asile,
Même si l’on ne peut pleurer
Dans les décors de mon idylle….. »

« Réunion, douce île de l’Afrique
Jette parfois, mélancolique,
Les sonorités colériques
Des nuages de son émoi…..»

Le carnet d’Alec

Le carnet d’Alec, vous pouvez vous le procurer via ce lien : https://www.publibook.com/le-carnet-d-alec.html/

J’ai aimé, j’ai été ému.
Merci Marie Jo
Merci Romain

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...